Pourquoi ?

Dans les villes éloignées des centres universitaires, de nombreux jeunes ne poursuivent pas leurs études après le Bac.

Les raisons sont diverses :

  • Éloignement
  • Absence de transports en commun
  • Choix de filières restreint
  • Coût du logement
  • Poids culturel ou social

Les conséquences sont importantes pour les villes :

  • Départ des étudiants les plus aisés vers les métropoles pour étudier, peu d’entre eux reviendront sur le territoire
  • Frustation de ceux qui ne peuvent étudier

A terme cela engendre la désertification des territoires, l’augmentation du taux de chômage des jeunes et la paupérisation des villes.

Taux d’accès à l’enseignement supérieur en France (Chiffres INSEE 2016)

Taux d’ accès à l’enseignement supérieur

  • 70% des bacheliers de bac général ou technologique
  • 41 % des bacheliers professionnels.
  • 58 % toutes sections confondues

Taux de chômage des jeunes :

  • 52.5 % des non diplômés
  • 25.5 % des bacheliers
  • 11 %  des bac +2 ou plus

Il est donc nécessaire d’aider les jeunes à accéder à l’enseignement supérieur.

Taux d’accès à l’enseignement supérieur dans le monde

En 2018, dans le monde, trop d’étudiants n’ont pas accès a l’enseignement supérieur. Ils ont alors le choix de :

  • Quitter leur pays (sous réserve d’un visa) pour faire les études à l’étranger
  • Renoncer à poursuivre des études francophones

Grâce à la Digitale Académie, ils peuvent suivre un cursus en ligne, francophone diplômant et, demain, enseigner aux plus jeunes afin d’amorcer le cercle vertueux de l’éducation pour tous.